DT 5-1: Transport intérieur des marchandises, par mode de transport (En millions de tonnes métriques)


  Canada

Transport aérien : les données sur le transport aérien portent sur les transporteurs aériens canadiens de niveau I à III qui ont transporté au moins 1 000 tonnes métriques de marchandises payantes ou au moins 5 000 passagers payants entre des aéroports situés au Canada. Au tableau 5-1, les données sont exprimées en millions de tonnes. Au tableau 5-2, les données sont exprimées en milliards de tonnes-kilomètres.

Transport par pipeline : les données sur le transport par pipeline incluent les industries canadiennes classifiées Transport du gaz naturel par gazoduc, Distribution de gaz naturel, Transport du pétrole brut par oléoduc et Tous les autres services de transport par pipeline en vertu du Système de classification des industries de l’Amérique du Nord (SCIAN). Elles incluent aussi les valeurs du pétrole et du gaz naturel transportés à l’aide des pipelines nationaux. Des facteurs de conversion de 0,73 et de 0,844 sont utilisés pour convertir les mètres cubes de gaz naturel et de pétrole, respectivement, et ainsi obtenir le tonnage équivalent.

Transport ferroviaire : Les données ferroviaires sont fondées sur la circulation en provenance et destination du Canada, sur la circulation assurée par les compagnies de chemins de fer de classe 1. Parmi les compagnies de classe 1, il faut mentionner le Canadien National (CN) et le Canadien Pacifique (CP). La circulation ferroviaire assurée par les transporteurs de classe 1 ne comprend que la circulation en provenance des compagnies de chemin de fer de classe I ainsi que la circulation provenant des transporteurs de classe II. Par conséquent, le tableau 5?1 représente le total annuel des tonnes traitées par les compagnies de chemin de fer de classe I et le tableau 5?2 représente le total annuel correspondant des tonnes-kilomètres (y compris toutes les activités de classe II, s’il y a lieu).

Transport routier : Les données reposent sur l’Enquête trimestrielle sur le transport pour compte d’autrui (origine/destination des produits). Cette enquête mesure la productivité de l’industrie canadienne du transport pour compte d’autrui en fournissant des estimations des mouvements de produits interurbains. Au nombre des variables de la productivité, mentionnons les tonnes métriques transportées, les produits transportés, les recettes générées et l’origine et la destination des expéditions. La population cible se compose des envois transportés par les transporteurs routiers pour compte d’autrui domiciliés au Canada qui génèrent chaque année des recettes de transport d’au moins 1 million $ résultant de leurs activités de camionnage interurbains. Les services de messageries ne sont pas visés par cette enquête. Avant 2004, les données excluent les livraisons locales (moins de 25 km) et les livraisons effectuées par des camions privés et des petits transporteurs pour compte d’autrui. Depuis 2004, les données incluent l’industrie locale de camionnage, alors que toutes les expéditions de marchandises effectuées par les compagnies de la base d’échantillonnage sont à l’intérieur du champ de l’étude.

Transport par eau : Toutes les données reposent sur les informations relatives au transport intérieur par eau qui sont recueillies au moyen du Rapport S.1 sur le transport intérieur par eau et du Rapport S.4 sur le transport par eau assuré par les exploitants de remorqueurs et de traversiers (le Rapport S.4 n’est utilisé que sur la côte ouest). Un registre des activités est déposé auprès de Statistique Canada au sujet de chaque navire qui entre dans un port canadien ou qui le quitte dans le cadre d’un mouvement intérieur par eau, à l’exception des navires de charge dont la jauge nette est inférieure à 15 tonneaux, des remorqueurs ou autres navires dont la jauge brute est inférieure à 15 tonneaux, des bateaux de pêche et des navires de la marine canadienne, des navires de recherche, des mouvements de ballast des remorqueurs et des traversiers sur la côte ouest.

 

  Mexique

Transport aérien: Les données des tableaux 5-1 et 5-2 représentent les cargaisons transportées par des transporteurs aériens nationaux avec service régulier et sous affrètement (les cargaisons transportées par taxis aériens ne sont pas comprises). Pour le calcul des tonnes-kilomètres des services nationaux dans le tableau 5-2, on a pris une distance moyenne de 862 kilomètres. Ces données ont été calculées à partir des différents trajets et des différentes intensités de trafic.

Transport par eau: les données comprennent les envois au départ de ports du Pacifique, du Golfe du Mexique et des Caraïbes. Au tableau 5-2, on a présumé une distance moyenne de 630 kilomètres pour le cabotage. Même si ce chiffre est une estimation de 1988 que l’on doit à l’ancienne Dirección General de Obras Marítimas (Office des ouvrages maritimes), la structure du cabotage au Mexique n’a guère changé depuis, de sorte que ce chiffre reste une estimation raisonnable.

Transport ferroviaire: les exportations et les importations sont exclues des données ferroviaires. Les données représentent l’activité de tous les réseaux ferroviaires. Au tableau 5-2, les données sont fondées sur les distances moyennes des activités marchandises de l’ensemble du réseau. Pour chaque année, les données ont été calculées à l’aide de la formule suivante :

Tonnes-kilomètres transportées en trafic intérieur = (total de tonnes-kilomètres transportées/total de tonnes transportées) x tonnes transportées en trafic intérieur.

Transport routier: les données reposent sur les estimations du nombre de transporteurs routiers autorisés à circuler sur le réseau routier fédéral qui figurent dans le Sistema Integral de Información del Autotransporte Federal (SIIAF) (Système d’information intégral des transporteurs routiers fédéraux) du Secretaría de Comunicaciones y Transportes, et sur des sondages qui fournissent des données sur le nombre de charges de véhicules en tonnes et sur le nombre de trajets hebdomadaires parcourus par chaque véhicule. Les données exprimées en tonnes métriques sont calculées selon la formule suivante :

Tonnes transportées par an = nombre de véhicules x charge moyenne x trajet moyen par véhicule par semaine x 52.

Ces données figurent dans le document Estadística Básica del Autotransporte Federal (Statistiques de base des transporteurs fédéraux) préparé par la Dirección General de Autotransporte Federal (Direction générale des transporteurs routiers fédéraux) du Secretaría de Comunicaciones y Transportes.

Au tableau 5-2, l’estimation des tonnes métriques est multipliée par la distance moyenne que parcourent les transporteurs routiers. La distance moyenne est tirée d’une enquête menée par la Dirección General de Autotransporte Federal du Secretaría de Comunicaciones y Transportes, et elle tient compte des données sur l’origine/destination.

 

  États-Unis

Transport aérien : Les données sur le transport aérien sont exprimées en tonnes payantes embarquées et en tonnes-kilomètres payantes. Ces données englobent le fret, le courrier et les expéditions express. Elles comprennent le fret transporté par les grands transporteurs aériens intérieurs certifiés et certaines compagnies cargo. Les données sur le tonnage aérien et les tonnes-kilomètres portent sur les vols réguliers et non réguliers de tous les grands transporteurs certifiés. Les grands transporteurs certifiés exploitent des aéronefs d’une capacité d’au moins 60 sièges ou d’une capacité marchande maximale de plus de 8 165 kilogrammes (18 000 livres). (Voir les notes techniques du tableau 4-1 pour une définition plus complète des grands transporteurs certifiés.) Les données relatives aux transporteurs aériens étrangers et de troisième niveau ne sont pas comprises. Les données excluent le fret militaire transporté par les transporteurs civils. Les données pour les revenus-tonnes du tableau 5-2 comprennent les services américains et étrangers de transport de courrier et de messageries.

Transport par eau (cabotage, Grands Lacs et voies navigables intérieures) : Toutes les données sur le transport par eau sont fondées sur le transport intérieur par eau déclaré au US Army Corps of Engineers (USACE) par tous les exploitants de navires inscrits. Depuis 1996, les données sur la pêche sont exclues du trafic sur les voies navigables intérieures. Les tonnes-kilomètres intérieures équivalent au tonnage de fret multiplié par la distance entre le point de chargement sur l’eau et le point de déchargement sur l’eau. En particulier, pour les mouvements entre le Canada et les États-Unis sur les Grands Lacs, les tonnes-kilomètres équivalent au tonnage multiplié par la distance entre les lieux situés aux États-Unis et au Canada.

Les données sur les Grands Lacs comprennent le fret transporté par voie d’eau entre les ports des États-Unis sur le réseau des Grands Lacs. Le réseau des Grands Lacs est traité comme un réseau fluvial distinct plutôt que comme un élément du réseau des voies navigables intérieures. Les données sur le cabotage englobent le trafic intérieur sur l’océan ou sur le Golfe du Mexique (p. ex. de la Nouvelle-Orléans à Baltimore, de New York à Porto Rico, de San Francisco à Hawaii ou de l’Alaska à Hawaii). Le trafic entre les ports des Grands Lacs et les ports du littoral, lorsqu’il comporte un segment océanique, est également compris dans les données sur le cabotage. Les données sur les voies navigables intérieures représentent la somme des catégories de voies navigables intérieures et intraportuaires de l’USACE. Pour les définitions des voies navigables intérieures, la publication annuelle Waterborne Commerce of the U.S., partie 5 indique que : Les voies navigables côtières comprennent les côtes intérieures; les Grands Lacs comprennent les lacs intérieurs; les voies navigables intérieures comprennent les voies navigables internes et intraportuaires.

Pipelines : Les données pour le transport par pipeline du pétrole et du gaz naturel proviennent de la Eno Transportation Foundation, Transportation in America, 20e édition.

Transport ferroviaire : Les données comprennent les tonnes de fret des compagnies de chemin de fer de classe I. Les compagnies de chemin de fer de classe I sont responsables de la majorité de l’activité du fret ferroviaire américain, et elles doivent rapporter leurs données financières et opérationnelles au Surface Transportation Board (STB). En 2008, les compagnies de chemin de fer de classe I ont eu des recettes d’exploitation brutes annuelles de plus de 401,4 millions de dollars. Les données ferroviaires expriment les expéditions en provenance des États-Unis. La destination finale de ces expéditions peut ou non être située dans les limites continentales des États-Unis. Les données sur le tonnage proviennent des rapports statistiques sur les produits transportés que les transporteurs de classe I sont tenus par la loi de soumettre chaque année au Surface Transportation Board.

Transport routier : Les données de 1990-2003 proviennent de la Eno Transportation Foundation, Transportation in America, 20e édition. Les données de 2007 proviennent du Commodity Flow Survey (CFS). Le CFS renferme des données sur les chargements depuis des types choisis d’établissements commerciaux (mines (sauf l’extraction de pétrole et de gaz), industrie manufacturière, vente en gros, magasinage en ligne et vente par correspondance, marchands de carburant, industries de l’édition, et établissements auxiliaires) situés dans les 50 états et le district de Columbia. Les chargements qui traversent les É.-U. depuis un emplacement étranger vers un autre emplacement étranger (p. ex. du Canada au Mexique) ne sont pas comptabilisés, pas plus que les chargements d’un emplacement étranger vers un endroit donné aux É.-U. Toutefois, les produits importés figurent dans le CFS à partir du premier point de départ dans le pays de l’importateur à expédier à un autre endroit. Les chargements qui sont envoyés à travers un territoire étranger dont les points d’origine et de destination sont aux É.-U. sont inclus dans les données du CFS. Le parcours calculé pour ces chargements exclut les segments internationaux (p. ex. les chargements de New York au Michigan, en passant par le Canada, n’inclut pas la distance parcourue au Canada). Les établissements classifiés dans les domaines de la foresterie, des pêches, des services publics, de la construction, des transports et de toutes les autres industries du détail et des services n’étaient pas inclus dans le CFS.