DT 6-1c: Commerce américain de marchandises avec le Canada et le Mexique, par mode de transport (Dollars) (En millions de dollars courants américains)


  États-Unis

Pour des documents détaillés sur le commerce international des États-Unis, consulter le Guide to Foreign Trade Statistics du Census Bureau des É.-U. (www.census.gov/foreign-trade/ guide/index.html).

Les statistiques concernant les mouvements de marchandises entre les États-Unis, le Canada et le Mexique sont fournies séparément par chaque pays. Bien que les pays présentent des données qui couvrent les mêmes mouvements de marchandises en provenance et à destination de chacun d’eux, il y a des différences entre les statistiques officielles de chaque pays. Les données sur la valeur des échanges commerciaux diffèrent en partie en raison des différences suivantes de couverture : la façon dont chaque pays traite le transbordement des marchandises (p. ex., envois des États-Unis vers l’Allemagne qui passent par le Canada), les envois en transit (p. ex., envois du Canada vers le Mexique via les États-Unis), les envois de faible valeur, les réexportations (p. ex., envois du Japon qui arrivent aux États-Unis, sont entreposés pendant une courte période, puis sont envoyés au Canada), les exigences relatives au dépôt des données et celles concernant leur traitement. Ainsi, la façon dont chacun des pays traite ces questions donne lieu à des chiffres différents qu’ils fournissent sur les échanges commerciaux pour le même mouvement de marchandises. Les différences sont relevées pour le pays, la denrée et le mode de transport utilisé. Par exemple, les importations canadiennes sont basées sur le pays d’origine, si bien que des marchandises américaines en provenance d’un pays tiers (comme le Mexique) et destinées au Canada sont incluses dans les marchandises américaines. En revanche, les exportations américaines officielles destinées au Canada excluent de tels envois. De même, les États-Unis n’exigent pas la fourniture de renseignements sur les envois internationaux de faible valeur (moins de 2 001 $ dans le cas des importations et de 2 501 $ dans le cas des exportations). Même si ces envois représentent une partie relativement petite du total des échanges commerciaux et les États-Unis estime la valeur de ces marchandises, la façon dont chaque pays traite ces envois donne lieu à des écarts dans les statistiques officielles sur les échanges commerciaux.

Les différences dans les données sur les échanges commerciaux entre les États-Unis et le Canada ont été réduites grâce à l’échange des données à cet égard que les deux pays ont proposé en 1987 et qui a commencé en 1990. Aux termes de l’accord qui régit cet échange et dont il est question ci-dessous, chaque pays recueille uniquement des données sur les importations et procède à un échange de données avec l’autre pays pour créer les données d’exportation. Les différences dans les données sur les échanges commerciaux entre les États-Unis et le Mexique ont persisté en raison des facteurs précités.

Commerce de marchandises, collecte de données et sources : les données sur la valeur des importations et des exportations américaines acheminées par avion, par bateau et par la route proviennent des documents administratifs qu’exigent le département du Commerce et le département du Trésor des États-Unis. En 1990, les États-Unis ont signé un Protocole d’entente (PE) avec le Canada sur l’échange des données d’importation. Ainsi, les deux pays utilisent leurs données d’importation respectives comme données d’exportation. De ce fait, les statistiques sur le commerce international des marchandises des États-Unis ne proviennent plus exclusivement des dossiers administratifs du département du Commerce et du département du Trésor, mais également de Douanes et Accise (Revenu Canada). Historiquement parlant, les données sur le commerce des marchandises provenaient des documents d’importation et d’exportation que le service des douanes américain recueillait au port d’entrée ou de sortie. Aujourd’hui, un nombre croissant de statistiques sur les importations et les exportations sont saisies par voie électronique. Près de 98 % des données sur les importations américaines et 60 % des données sur les exportations sont ainsi recueillies.

Commerce des marchandises, définitions : les données représentent le commerce des marchandises entre les États-Unis, Porto Rico et les îles Vierges d’une part et le Canada et le Mexique de l’autre. Ces statistiques ne comprennent pas le trafic entre Guam, Wake Island, les Samoa américaines d’une part et le Canada et le Mexique de l’autre.

Valeur des importations et des exportations : la valeur des importations représente la valeur des marchandises aux fins de calcul des droits (ou des douanes). Il s’agit généralement du prix de vente dans le pays étranger d’origine, lequel exclut les coûts de transport, les frais d’assurance et autres coûts assumés pour acheminer les marchandises depuis le port d’exportation étranger jusqu’aux États-Unis. Pour les exportations à destination de tous les pays à l’exception du Canada, la valeur des exportations représente la valeur des marchandises, généralement le prix de vente, additionnée des frais d’assurance et des coûts de transport terrestre et d’autres coûts encourus pour les acheminer jusqu’au port d’exportation américain. C’est ce qu’on appelle généralement la valeur f.l.b. (franco le long du bateau). La valeur de ces exportations exclut le coût de chargement des marchandises à bord du transporteur au port d’exportation et également les coûts de transport, d’assurance et autres frais ou les coûts de transport au-delà du port d’exportation américain. Étant donné que les États-Unis ne recueillent pas de données sur les exportations américaines destinées au Canada dans leurs propres documents commerciaux, la valeur de ces exportations représente la valeur transactionnelle de la marchandise, additionnée d’une valeur imputée par Statistique Canada des coûts d’assurance, des coûts de transport intérieur et d’autres frais. Cette imputation par Statistique Canada ajoute 4,5 % à la valeur transactionnelle de la marchandise exportée.

Mode de transport : le mode de transport repose sur le mode de transport utilisé lorsque la marchandise est arrivée au point d’entrée douanier américain ou qu’elle a quitté le point de sortie douanier américain. Dans certains cas, les expéditions entre les États-Unis et d’autres pays étrangers entrent aux États-Unis ou quittent ce pays via le Canada ou le Mexique. C’est ce qu’on appelle des transbordements. Ces transbordements sont consignés sous le mode de transport par lequel ils sont entrés au point douanier américain ou l’ont quitté, quel que soit le mode de transport utilisé entre le Canada ou le Mexique et le pays d’origine ou de destination définitif. Pour les exportations américaines qui transitent par le Canada vers d’autres pays d’outre-mer, le moyen déclaré est le moyen utilisé pour franchir la frontière entre les États-Unis et le Canada. Si par exemple des biens d’exportation destinés au Royaume-Uni empruntent le camion jusqu’à Buffalo/Niagara (NY) avant d’être expédiés par bateau depuis un port canadien jusqu’au Royaume-Uni, le moyen déclaré dans les données sur le commerce international des États-Unis est le camion.

Les données relatives à la valeur du commerce pour le transport terrestre ne sont pas disponibles de 1990 à 1994. Même si ces données sont disponibles pour 1995 et 1996, elles comprennent les données de transbordement qui ne peuvent être séparées (ce qui rend la somme des parties plus importante que le total officiel publié par le Census Bureau). Entre avril 1993 et décembre 1996, les transbordements étaient inclus dans les données officielles sur le commerce des États-Unis pour les modes de transport terrestre, et il est impossible d’exclure ces transbordements au niveau de chaque mode. Étant donné que les modes de transport terrestre comprennent les données sur les transbordements, la somme des catégories modales dépasse le commerce total des États-Unis avec le Canada et le Mexique en 1995 et 1996. De plus, il n’est pas possible de calculer les parts modales en pourcentage pour 1995 et 1996. Depuis janvier 1997, les transbordements ne sont plus compris dans les chiffres sur le commerce des États-Unis des modes de transport terrestre. C’est ainsi que les parts modales en 1997 peuvent être calculées. Les parts modales en 1997 du commerce total de marchandises des États-Unis avec le Canada et le Mexique s’établissent ainsi : avion (5,8 %); bateau (4,6 %); route (68,0 %); train (14,7 %); pipeline (3 %); et autre (3,9 %).

Par opposition aux transbordements, les envois en transit sont des marchandises qui transitent par les États-Unis entre deux pays étrangers et qui ne figurent pas dans les statistiques officielles sur le commerce international des marchandises des États-Unis, et donc pas dans les données de ce tableau. Dans le contexte nord-américain, les marchandises en transit désignent par exemple une exportation canadienne destinée au Mexique qui est acheminée par camion via les États-Unis. Ce type d’activité à nouveau n’est pas considéré comme faisant partie du commerce international des États-Unis et ne se reflète pas dans les statistiques officielles sur le commerce des marchandises des États-Unis ni dans les données de ce tableau.

Les modes de transport suivants sont inclus dans les statistiques officielles sur le commerce des marchandises des États-Unis : avion, navire de mer, camion, train, pipeline, courrier gouvernemental, avion en cours de livraison (avion livré par un avionneur à un client et ne transportant aucun fret), électricité, piétons qui transportent des marchandises, divers et inconnus liés aux zones franches (uniquement pour les importations). Les données relatives aux modes de transport terrestre (c.-à-d. le camion, le train, le pipeline, le courrier et autre) n’existent pas avant avril 1993. Le courrier gouvernemental, les avions en cours de livraison, l’électricité, les piétons transportant des marchandises, les zones franches, les modes de transport divers et inconnus ne figurent pas comme catégories spécifiques dans le commerce des marchandises des États-Unis aux sections 6 et 7 de cette publication. Toutefois, ces modes de transport sont inclus dans les données générales sur le commerce des marchandises des États-Unis.